sauvegarde

Face à l’abondance des fonctionnalités disponibles sur le marché de la sauvegarde, la reprise en cas de sinistre et la continuité d’activité, il est difficile de croire que les bandes soient toujours utilisées comme solution de sauvegarde.

Même si la majorité des entreprises ne sauvegardent pas leurs données sur des bandes, c’est pourtant surprenant de constater que certaines ont toujours recours à cette technologie antique. Dans une enquête sur la reprise en cas de sinistre et la continuité d’activité menée par The Enterprise Strategy Group, les résultats montrent que la moitié des participants à cette enquête ont stocké 18 % des données de leurs entreprises sur des bandes, au moins une fois au cours du cycle de vie des données.

Comme nous venons de le pointer, les bandes sont une technologie dépassée pour la sauvegarde, donc ces entreprises risquent de s’attirer des ennuis.

Les problèmes avec la sauvegarde sur bandes sont les suivants : la nécessité d’une intervention humaine, une fréquence réduite des sauvegardes, le manque de vérification des sauvegardes ainsi que leur qualité, et le délai de restauration.

Les bandes nécessitent une intervention humaine. Remplacer les bandes et les transporter dans un lieu sécurisé signifie qu’il y a trop de place pour l’erreur humaine. Tenant compte du fait qu’il s’agit d’une des principales causes d’indisponibilité, il semble que c’est une mauvaise idée.

Fréquence réduite des sauvegardes. Le plus couramment, les bandes sont sauvegardées une fois pendant la nuit, en dehors des heures d’activité de l’entreprise. Sachant que la plupart des entreprises planifient des sauvegardes toutes les demi-heures, vous risquez de vous confronter à des problèmes si vous ne réalisez qu’une unique sauvegarde nocturne.

Preuve et qualité des sauvegardes. Avec la sauvegarde sur bandes, oubliez les screenshots de vérification des sauvegardes (Screenshot Backup Verification™) ou même un mail pour vous informer de la réussite de la sauvegarde. Vous ne saurez peut-être même pas si la sauvegarde a réussi à moins d’essayer de la restaurer, auquel cas, il sera peut-être trop tard. Donc, faire confiance à la sauvegarde sur bandes laisse trop de place aux erreurs ou à la corruption des données, vous exposant à la possibilité de la perte de l’ensemble des sauvegardes.

Délai de restauration. Bonne chance pour reprendre votre activité en 6 secondes (comme avec la technologie hybride Datto). La restauration des bandes peut prendre des heures, des jours voire des semaines avant d’atteindre le point de reprise d’activité.

Toujours pas convaincu ? Regardez donc les statistiques sur la situation de la sauvegarde sur bandes rassemblées par Gartner.

  • D’ici 2017, 75 % des entreprises auront remplacé leur sauvegarde sur bandes pour les postes distants par une solution de sauvegarde sur disque qui inclut la réplication (contre 45 % aujourd’hui).
  • D’ici 2018, le nombre d’entreprises qui abandonneront la sauvegarde sur bandes aura doublé.
  • D’ici 2019, il y aura une augmentation de 60 % du nombre de grandes entreprises qui élimineront la sauvegarde sur bandes pour la reprise d’activité.

Comme le montrent ces chiffres, la sauvegarde sur bandes va continuer à décliner ces 4 prochaines années. Votre entreprise utilise toujours la sauvegarde sur bandes ? On dirait qu’il est temps de changer de solution.

Vous souhaitez plus d’informations ? Rendez-vous sur la page Datto pour savoir comment devenir revendeur et multiplier vos revenus.